La Plume Funéraire

La mort fait partie intégrante de la vie, cette dernière n’étant en réalité qu’un passage déterminant pour la vraie vie dans l’au-delà. Allah et notre Prophète (saws) n’ont eu de cesse de nous exhorter à nous préparer à ce tragique évènement.

Cependant force est de constater qu’à notre époque il est tabou d’aborder le sujet, à tel point que lorsque que le Seigneur décide de reprendre l’âme de l’une de ses créatures, cela provoque un choc terrible dans les familles.
« Chaque âme goûtera la mort, mais vous ne recevrez votre exacte rétribution que le jour de la résurrection. Quiconque sera écarté du feu et introduit dans le paradis aura triomphé. La vie d’ici-bas n’est qu’une jouissance illusoire. » Coran (3, 185).

S’ajoutant à la tristesse de la perte d’un être cher, le manque de connaissance sur les rites funéraires en islam, les formalités administratives et le coût que cela représente, apportent encore plus de confusion et de fébrilité aux proches.

 

« Dis : « La mort que vous fuyez vous rencontrera et vous serez ensuite ramenés vers Celui qui connaît l’inconnaissable et ce dont on peut témoigner. Il vous avisera alors de ce que vous faisiez. » Coran (62, 8)

 

Après avoir fait ce malheureux constat, un besoin urgent d’informer les croyants en la matière s’impose. « La plume funéraire » va s’efforcer avec l’aide du Tout Puissant de communiquer et d’informer sur le thème de la mort, et tout ce qui y est rattaché.

Plusieurs axes de travail sont d’ores et déjà en activité :

  • à savoir le lavage mortuaire selon la sunna authentique du prophète (saws), en effet, l’institut s’est équipé de tout le matériel nécessaire pour cette toilette (linceul, poudre de sidr, camphre…) et à la chance d’avoir l’appuis de plusieurs laveurs et laveuses expérimentés.
  • La formation des futurs bénévoles à cette tradition ainsi qu’à la salat janaza.
  • L’information sur les formalités administratives à réaliser suite au décès, choix des pompes funèbres, rapatriement, assurance, coût que cela représente.
  • Mais aussi le soutien des familles endeuillées, la visite des malades, des veufs, veuves et orphelins.
« C’est Lui qui vous a donné la vie, puis vous fera mourir, puis vous fera revivre. L’homme est vraiment ingrat. » Coran (22, 66).

 

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Rappelez-vous fréquemment celle qui coupe les plaisirs » (en voulant dire par cela la mort).

Rapporté par Tirmidhi

 

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search